Super Maman

Désaccord dans l’éducation : les enjeux pour l’enfant

Aujourd’hui, j’aimerai aborder un sujet qui revient souvent et qui semblerait être minimisé plus souvent par les papas mais les mamans ne sont pas en reste.

De quoi s’agit-il ?

 

Le désaccord dans l’éducation

Je vais rentrer dans le vif du sujet avec un exemple que nous avons presque toutes et tous vécus.

Comment réagir lorsque l’enfant qui veut un bonbon avant le repas du soir va confronter ses parents pour arriver à ses fins.

Très souvent (mais pas systématiquement hein) :-), la maman refuse expliquant que le repas va être servi.

Ingénieux, notre petit monstre se retourne vers son ultime chance de voir ce bonbon atterrir dans sa bouche : PAPA.

Ce dernier amadoué par son petit prince ou sa petite princesse va dire à son enfant d’aller prendre ce fameux bonbon dont il rêve tant.

S’ensuit une discussion enflammée entre la maman qui va de ses arguments (il ne va pas manger, il va avoir des caries, ce n’est pas bon pour sa santé etc…) et papa qui minimise en expliquant que ce n’est pas la fin du monde et qu’il trouve que maman est dure.( On peut aisément inverser les rôles, rien n’est fixe)

Sauf que pendant que maman et papa ont cette discussion sous les yeux de cet enfant qui rêve toujours de son bonbon, le grand gagnant est : ” l’enfant “.

Et oui, la fameuse brèche dont je parlais dans l’article sur l’autorité est ouverte.

Les négociations vont pouvoir commencer. Evidemment, l’enfant finira par avoir son bonbon, maman se sentira frustrée, papa, quand à lui n’aura pas vu le mal et pensera qu’il aura désamorcé la situation.

Mais non en réalité, les problèmes vont commencer pour maman. (Ou papa)

 

Pourquoi ?

L’enfant en voyant papa et maman en désaccord a compris qu’il pourrait facilement opposer ses parents pour arriver à ses fins. Et oui, dans chaque petit ange, il y a un petit monstre gentil caché 😉

Chaque fois que l’enfant voudra quelque chose et que maman ou papa ne cédera pas, il déclenchera une discussion (voir une dispute dans le pire des cas). Pas bête, le loulou, il a compris. Quand le parent qui cède ne sera pas là,  l’autre parent aura l’impression de passer pour le méchant, celui qui refuse tout. Cela parait anodin comme çà mais j’ai vu des parents se déchirer à cause de ce genre de situation.

La solution est très simple. Jamais de discussions devant les enfants lorsque cela les concerne. Vous devez absolument faire bloc. J’insiste sur le fait de faire bloc. Si vous n’êtes pas d’accord avec votre conjoint alors laissez le régler la situation puis discutez en après (tu as été trop dur, tu devrais faire attention à ce que tu lui dis, c’est contreproductif etc….)

Soyez certains(es) que l’enfant abdiquera et n’aura aucune envie de négocier car il a des parents en accord. Fini les caprices ou en tout cas les crises (les caprices ne s’arrêtent jamais et très sincèrement ce n’est pas gênant lorsqu’il ne dure pas.)

 

Les enjeux pour l’enfant :

 

Les conséquences pour l’enfant ne sont pas des moindres lorsque ses parents sont en désaccord. Au delà du fait, que l’enfant s’en joue, il y a le mal-être qui va en découler.

Votre enfant qui peut s’amuser de la situation va très vite culpabiliser des disputes qui en découlent. Il perdra confiance en lui et se sentira responsable. Pour autant, il n’arrêtera que lorsque papa et maman auront enfin trouver un terrain d’entente dans l’éducation. Il est fort à parier que les bêtises vont être plus nombreuses et plus difficilement maîtrisable. Paradoxalement, votre enfant vous appelle au secours et aimerait que ces désaccord ne soit plus même si à la base, il s’en est servi. Il faut comprendre qu’un enfant ne mesure pas les conséquences. Nous sommes les adultes et c’est à nous de nous remettre en question.

Plus de doute, c’est le moment de discuter de tous ces désaccords pour le bien-être de nos enfants.

désaccord dans l'éducation

Pour qu’un enfant soit épanoui, il doit se sentir en sécurité. C’est cette harmonie qui sécurise l’enfant.

J’espère que ces petits conseils vous aideront à régler ce problème si vous le vivez au quotidien.

J’aimerai surtout vous dire que rien n’est insurmontable et qu’il n’existe pas d’enfants “méchants”. On peut y arriver quoiqu’il arrive avec du temps et de la bonne volonté et surtout lorsque le couple est en accord.

N’hésitez pas à commenter ou à me poser des questions.

 

2 Commentaires
  • Pepin

    Bonjour Naïma,
    Je suis journaliste à la maison des maternelles et je prépare un plateau sur les désaccords autour de l’éducation. Lors de mes recherches, je suis tombée sur votre blog .
    Je me demandais si par hasard , vous aviez, autour de vous , ou suite à votre article eu des retours de parents en désaccord sur l’éducation ( c’est à dire à peu près tout le monde 🙂 mais qui accepteraient l’idée d’un reportage . Cela peut être aussi des adultes qui ont vécus cette situation enfant et qui souhaiteraient la raconter. Merci beaucoup
    et belle semaine.

    • Naima

      Bonjour,
      Je mets votre commentaire en ligne et si vous voulez je le partagerai sur les réseaux sociaux afin de relayer cette demande.

      Bonne journée

Répondre