Super Maman

Instaurer un rituel du sommeil

  • By
  • 4 septembre 2014

Un enfant a besoin d’avoir un cycle de sommeil régulier.

Le fait d’instaurer une routine du coucher dés le plus jeune age favorise un sommeil sain. L’enfant se sent en sécurité dans la routine.

Il est primordial d’instaurer un rituel.

Le soir, après le repas, il faut mettre en place un temps calme. Coucher un enfant excité va vite se transformer en cauchemar.

Ce n’est pas le moment de courir dans tous les sens ou de le chatouiller.

A bannir,  tous les jeux excitant, la télévision, jeux vidéos, sucreries  etc… En hiver, évitez la pièce surchauffée.

Donc, après le brossage de dents et la toilette du soir, il est temps d’aller se mettre au lit. Ici, je vous fais la version zen. Enfant facile, docile non négociateur.

Un livre pour ceux qui savent déjà lire et/ou une histoire racontée par maman ou papa pour les plus petits.

Pour les petits, il est important d’expliquer le nombre de page que l’on va lire afin d’éviter toutes négociations futures, le fameux : ” une page encore maman s’il te plaiiiiiiiiiiiit”.

L’heure d’éteindre la lumière est bientôt arrivée après un gros câlin mérité.

 

Passons à la version super excitée 😉

Si vous avez des difficultés à coucher votre enfant, c’est le moment d’analyser le rituel avant coucher.

Est-il trop excité ? A t-il mangé trop lourd ? Un repas copieux favorise les cauchemars. Il est possible que votre enfant, à force de cauchemar, a peur d’aller se coucher et fait des crises.

A t-il eu une journée fatigante ? N’y a t-il pas de rituel de coucher à heures fixes ?

Ces quelques questions vont vous permettre de comprendre ce qui ne fonctionne pas.

Si vous décidez d’instaurer ce rituel “coucher”, il va falloir commencer par expliquer à votre enfant que les choses vont changer.

Vous avez décidé de modifier le fonctionnement familial afin que le calme revienne à la maison.

Expliquez exactement ce qui va se passer comme changement. Encore une fois, mettez vous à hauteur de votre enfant. Il comprendra mieux.

Ne vous dites pas, il est trop petit, il ne va pas me comprendre. Regardez le bien dans les yeux et expliquez lui cela fermement sans colère.

Et pour les petits malins qui fuient le regard, n’hésitez pas à insister sur le fait qu’il doit vous regarder. Vous devez avoir le dernier mot quoiqu’il arrive.

Il est évident que la douceur et la fermeté sont à mon sens indispensable pour avoir l’effet que nous attendons. La colère entraînera une surenchère évidente.

Déléguez au papa quand cela est possible lorsque vous sentez que vous allez piquer une crise.

Vous verrez les résultats surprenant que l’on obtient et surtout ne vous découragez pas. Il n’y a pas de mamans parfaites mais que des mamans qui font au mieux.

Maman a le droit d’avoir son moment de détente le soir.

Une maman récemment me parlait de son enfant qui se levait systématiquement après l’avoir mis au lit. Il faut en chercher la cause. Parfois, la cause est plus profonde que ce que l’on pense.

Un enfant “roi” vous poussera à bout à chaque occasion. Il faut impérativement remettre des règles de vie au goût du jour.

Alors, les loulous au dodo.

 

 

Aucun commentaire
Répondre