Super Maman

L’adolescence

  • By
  • 9 octobre 2014

Défaire les stéréotypes et les clichés pour revenir à l’humain

L’adolescence est considérée comme une période critique que chaque enfant doit vivre pour enfin atteindre l’âge adulte.

Elle serait selon certains ponctuée de crises de boutons, d’hormones destructrices et d’affirmation de soi entraînant la négation du parent voir le rejet.

Mon expérience tend à me faire penser que cette généralité est réfutable. Qui suis je pour dire cela ?

Personne, vous avez raison sauf que j’ai l’impression qu’il est toujours plus facile de trouver des excuses que des solutions.

J’appréhendais horriblement la période adolescente puis finalement tout s’est bien passé.

Pour tout vous avouer, je déteste les stéréotypes. L’aîné est ceci, le cadet sera comme çà,  on ne peut comprendre un adolescent etc…

J’aime penser que les êtres humains sont tellement différents, que les expériences sont différentes. Nous créons des stéréotypes par confort et on finit par croire tout ce qu’on nous dit.

 Ce que je pense, c’est que se cacher derrière l’adolescence entraîne une déresponsabilisation du jeune l’empêchant de rentrer dans la vie adulte.

Nous avons du mal à voir nos enfants grandir ce qui est humain.

Lorsqu’un jeune adulte commet une erreur ou se met en danger, la seule réponse qui est souvent apporté est une réprimande suivie d’un ” il faut que jeunesse se passe”.

 Nous minimisons souvent leur problème alors qu’en réalité à leur yeux, il s’agit d’une montagne à passer.

Lorsque notre fille se dispute avec son amie et vient nous raconter sa mésaventure, nous avons tendance à l’écouter à demi mot.

La réaction peut parfois être violente car votre enfant ne se sent pas écouté mais juste dénigré. Elle s’attend à une écoute voir un conseil sans être intrusif.

Compliqué mais pas impossible. Être attentif et compréhensif suffit parfois à minimiser une peine et aider le jeune adulte à prendre du recul par rapport à sa vie.

l'adolescence épanouie

Lorsque votre enfant se sent mal, il est primordial de l’écouter.

Responsabiliser l’enfant est la clé de la réussite et lui faire assumer ses erreurs sans le surprotéger.

On doit prendre la mesure des actes et prendre à sa charges que ce qui doit être pris afin de développer une prise de conscience chez notre jeune adulte.

Communiquer et donner la place à son jeune adulte en tant que personne entière permet d’éviter nombres de soucis.

Je crois qu’il est important de reconsidérer cette période qui est apparu au XIX ème siècle.

Remettre tous les problèmes sur le compte de l’adolescence infantilise votre jeune adulte.

Le mettre face à lui même et l’aider à considérer que ses actes ont des conséquences, permet à notre jeune adulte d’avancer en prenant en compte ses désirs et la réalité de la vie.

La période dite “adolescente” est en fait la période d’affirmation de son caractère, de ses choix… Il prend place au sein de la société des “grands”.

Aider son enfant à prendre le bon chemin sans l’influencer est important. Refouler toutes ses envies sous prétexte qu’elles ne correspondent pas à nos espoirs, est un danger.

Je pense que vous aurez compris qu’un jeune adulte a besoin de trouver sa place au sein de la société.

Vous devez surtout l’accompagner et le considérer en tant qu’être adulte à part entière pleinement responsable de ses actes.

J’ai volontairement abusé du mot “jeune adulte ” parce que je n’aime pas le mot adolescent.

N’hésitez pas à faire lire ce billet à votre adolescent et à en discuter pour qu’il vous donne son impression.

Aucun commentaire
Répondre