Super Maman

Le Sport et Nos Enfants

  • By
  • 19 septembre 2017

Je me suis demandée si un jour, j’écrirais sur le monde du foot en particulier et plus généralement sur le rapport au sport. Comme tout le monde le sait, le foot est un sport populaire qui se joue de partout. Il suffit d’un ballon et de baskets, pour jouer n’importe où :

  • en bas de l’immeuble
  • après l’école
  • dans un city stade
  • au club.

 

Nous voilà parti à courir après un ballon.

J’ai grandi avec 4 grands frères et nos soirées de ramadan (mais pas que) était rythmés par le ballon. Nous partions joyeusement jouer au stade derrière le collège et bien sûr étant la seule fille, mes frères me faisaient la misère. Je passais mon temps à courir et à chercher ce ballon que je voulais tant. Ma maman qui rêvait d’une fille s’est retrouvée avec un cinquième garçon à son grand désespoir.

Bref, en réalité, j’ai toujours été dans ce monde. Mon mari est un grand passionné. Il ne rate pas un match de l’om, son équipe de cœur mas il est aussi fan de l’équipe égyptienne el ahly sporting club (équivalent de l’OM). Je passerais les détails de notre soirée Egypte- Algérie. C’était un moment mémorable mais de bonne franche rigolade.

Pourtant, pendant des années, même si j’aime le foot, je me demandais l’intérêt de ce sport ( beaucoup se la pose encore ) si ce n’est de se défouler en courant après un ballon. Je l’ai découvert avec mon fils qui est un passionné. Il m’a appris que le foot était un jeu de techniques, de stratégies, de réflexions. Il m’a aussi montré le côté artistique du foot. Oui, oui, tout ça en même temps. Il faut avoir une tête bien pleine et un fort mental pour être footballeur. Et pitié, on ne fera pas référence aux phrases culte de Ribéry. Il ne s’exprime pas bien en français, c’est une certitude mais on peut lui attribuer une intelligence sur le terrain.D’ailleurs, il faut savoir que les clubs ont changé leur politique d’acceptation des enfants. Les études ne doivent plus être négligées. Et je trouve cela très important.

Pour en revenir à mon fils, il a commencé le foot à 5 ans puis n’a jamais arrêté. Dans son ancien club tout se passait à merveille. Il était vif, courait dans tous les sens. C’est un enfant plutôt calme mais qui a toujours été très vif d’esprit et courait très vite. Puis pour des raisons pratiques, nous avons changé de club et nous avons donc atterri dans son club de quartier très connu à Marseille. Au début, cela se passait bien puis les choses se sont dégradées. L’éducateur qu’il avait (qui a depuis quitté le club l’année dernière) n’était pas fait pour être éducateur de sport. Le langage qu’il utilisait pour motiver les enfants, était destructeur pour le moral et l’ambition des enfants. Ce qui est terrible, c’est que beaucoup oublie que le foot est avant tout un jeu de plaisir. Quel que soit l’enfant, s’il ne prend pas de plaisir dans son sport ou à l’école, l’échec risque de pointer du doigt. Entre épuisement moral et physique, cette mentalité peut parfois détruire des passionnés ou simplement pousser des enfants à abandonner. Cette année est une super année puisqu’on a la chance d’avoir un éducateur, Axel, juste et soucieux des enfants. Il est encourageant, assidu et à l’écoute. Chacune de ses décisions est prise en fonction de ce que montrent les enfants à l’entraînement et au match sans aucune distinction. Il a une vraie pédagogie et il pousse les enfants à donner le meilleur d’eux même. D’ailleurs depuis qu’il est là, l’équipe se surpasse et on prend un plaisir monstrueux à les voir jouer ensemble.

Résultat de recherche d'images pour "ballon de foot dessin"

C’est une bénédiction pour les enfants parce qu’il n’a pas de préférence « assumée devant tous » et n’est pas influençable des parents. Il aime le foot et cherche à créer une cohésion de groupe. Je ne sais pas si j’aurais eu sa patience. Souvent les éducateurs ont leur petit préféré et je peux le comprendre. Ceci dit, il me semble primordial de ne pas l’afficher (que ce soit devant les parents ou les enfants). Les choses se sont dégradés par la suite mais on ne peut qu’en vouloir aux parents qui ne savent pas garder leur place.

 

Un enfant encouragé progresse. Un enfant à qui ont fait croire qu’il est le meilleur finira par voir son égo se développer et ne fera pas d’efforts pour progresser. Un enfant à qui l’on dit qu’il est nul, finira par baisser les bras. Tout est question de juste mesure. Si votre enfant a du talent alors dites-lui et poussez-le à le mettre à son service. Chaque enfant a son caractère. C’est à vous à vous adapter à votre enfant. Le sport comme l’école doivent apporter un plus à nos loulous. Ils apprennent de leur échec comme nous. Pour autant, personne n’a le droit de détruire l’estime de soi de nos enfants. Le plus important est de les accompagner et nous avons fait ce pari avec mon mari de ne jamais baisser les bras avec nos enfants quoiqu’il arrive et ce dans tous les domaines de la vie. Et même lorsqu’on se retrouve confronter à des échecs, ce n’est pas grave. Nous en apprenons autant qu’eux. Notre but premier en tant que parents est d’être présent à travers les étapes de la vie. Bonnes ou mauvaises, notre rôle est d’être là auprès d’eux. Nos enfants, que ce soit à l’école ou dans le sport, vivent des situations qui vont forger leur caractère à long terme. Leur expliquer ce qu’ils vivent au quotidien permet d’évoluer au fil des ans. Par ailleurs, il faut aussi mettre en œuvre des actions permettant de retrouver cette estime de soi perdue si cela devait arriver. Être sans cesse à l’écoute et prêt à offrir l’aide qu’ils sont en droit d’attendre de notre part. Mettre des mots sur des maux. Ne pas pousser nos enfants à réaliser nos rêves mais les pousser à tout mettre en œuvre pour réaliser leurs rêves.

Ma devise est que rien ni personne n’a le droit de briser nos rêves et quand on veut quelque chose, on doit tout mettre en œuvre pour y arriver. Le destin se charge du reste. Il en va de même pour nos enfants. On se doit de tout mettre en œuvre pour leur réussite dans la mesure de nos moyens.

Le coaching est une bonne alternative pour le développement de la motricité mais aussi de l’estime de soi. Cela se fait de plus en plus et les résultats sont très bons mais il faut laisser le temps à l’enfant de s’épanouir. Chacun évolue à son rythme. Je vous mets en lien la page d’un coach sur Marseille. Mon fils s’entraîne avec lui et s’éclate car ce sont des entraînements qui permettent une progression mais aussi une reprise de confiance en ses capacités.

https://www.facebook.com/coachfonceur/?pnref=story

 

Je suis tombée sur cette citation sur le net :

  • « L’âme du combattant ne se travaille pas en bougeant les muscles mais en s’engageant, en prenant des risques, en restant lucide en repoussant ses limites, en répétant malgré la douleur et les erreurs, en croyant au-delà du raisonnable en ses chances et en faisant tout pour parvenir à son but. » Franck Martini

Par cette citation, je veux vous expliquer que le mental est le moteur de l’homme. Arriver à être positif et avoir un langage interne positif est primordial voir indispensable pour nos enfants. Mais il faut commencer par soi. Évidemment, cela se construit au fil des années mais simplement apprendre à nos enfants à s’impliquer dans leur devoir, leur entrainement est un véritable bienfait pour leur construction.

Ce dernier lien met en exergue le rôle d’un éducateur. Ceci dit, les parents devraient revoir leur position par rapport au foot mais surtout par rapport à leurs enfants. Le sport est un moment de détente et d’apprentissage de la vie. Il construit l’enfant dans sa personnalité, dans ce qu’il est de plus profond et de plus beau. J’ai eu la chance de rencontrer de très belles personnes dans le monde du foot mais aussi d’autres personnes qui ont juste oublié que ce n’est que du foot mais surtout que ce sont des enfants.

http://www.ecoledefoot.fr/l_educateur.php

Pour finir, j’aimerais vous mettre le lien d’une vidéo exceptionnelle. Elle résume à elle seule tout ce que je pense de l’échec et la réussite. En effet, nombreux sont les gens qui avancent vos échecs. Ils parient à l’avance que vous ne pourrez réussir ou remonter la pente. Beaucoup d’entre nous ont connu cela. C’est sans compter sur le mental de la personne. Il faut savoir s’entourer de personnes positives et qui ont envie de se surpasser. Vous pouvez  la visionner

J’ai reçu un sms du coach fonceur. J’aimerai le partager car cela résume toute ma pensée :

Coach fonceur a donc écrit :

               – “Un enfant réagit toujours aux ondes positives. Plus on le rabaisse et plus il se renferme et quand il est entouré de personnes positives, ça ne peut que l’aider. Il est différent de dire à un enfant : ” utilise mieux ton intelligence et tes capacités” que ” t’es pas bon, tu es mauvais et tu n’arriveras à rien! ” ( fin de la citation).

Je fais une parenthèse rapide sur l’alimentation de nos enfants bien que cela mérite un article car cela va de pair avec le sport. Prenez soin de donner de bonnes choses à vos enfants.  D’autant que s’ils sont en pleines croissances, il me semble évident que cela va  jouer sur leur physique mais aussi sur leur moral.

Mon message personnel aux éducateurs : Ne faites pas de différences entre vos petits, évitez le favoritisme assumé et donnez la chance à tous ces petits. Vous avez un rôle primordial en tant qu’éducateur. Chaque enfant évolue différemment et ce ne sont pas forcément les meilleurs qui perdurent

 

 

 

 

 

Aucun commentaire
Répondre