Super Maman

L’enfant “roi” : qui est-il ?

  • By
  • 6 novembre 2014

Bon nombres d’entre nous avons une idée bien définie de l’éducation. Nous croulons de principes mais pourtant la réalité parfois nous rattrape et l’enfant “roi” que nous disions ne jamais avoir, vient d’investir notre canapé avec ces différentes invectives et son sourire malicieux.

Il est là, nous fais fondre à 2 ans et devient un monstre que nous en reconnaissons pas à 3 ans.

Il fait preuve de violences, dit des gros mots, n’écoute rien, veut décider de tout et met même des coups de pied à toutes personnes qui oseraient se mettre au travers de sa route y compris ses parents.

Vous reconnaissez votre enfant, et vous ne comprenez pas ce qui est arrivé.

Pas de panique, votre enfant est tout sauf un monstre et il est encore temps de revenir en arrière pour remettre les pendules à l’heure (encore le temps qui nous colle 😉 )

ma fille hurle

Mais que s’est-il passé pour en arriver là ?

 

Pas grand-chose en réalité. Enfin si!! Très souvent, l’enfant devient  roi en sa demeure parce qu’il est couvé à trop forte dose.

On croit toujours bien faire. A l’opposé de nos parents, qui dès que nous avions le malheur de bouger, nous lançait un regard sanglant qui voulait dire beaucoup. Souvent, on ne veut pas reproduire notre propre éducation. Il faut trouver un juste milieu.

Je vous assure que j’ai mis des années à comprendre. Ce n’était pas simple. Mais j’y suis arrivée et tout le monde peut y arriver.

On lui accorde tout, accepte tout. On minimise en pensant qu’il ne comprend pas.

Parfois, parce que le regard des autres pèse sur nous, on ne veut pas être regardé dans la rue, jugé.

Nous sommes à une époque où il faut faire bonne mine devant tout le monde même si tout va mal chez nous.

Je vous arrête les mamans. On s’en fiche de ce que pense les autres. Stop aux regards de l’autre qui  nous fait culpabiliser, pleurer en secret.

Recentrons nous sur nos enfants, sur nos envies, sur nos vies, sur nos principes.

Un enfant qui se roule par terre la première fois le fait pour tester. Un enfant qui fait une crise pour la première fois teste aussi nos limites.

Mais ce sont les premières fois qui vont déterminer tout le reste.

Si votre enfant se jette par terre et que vous êtes dans un magasin ou dans le bus, ne vous démontez pas.

Peu importe que les gens vous regardent en se disant : “mon dieu, mais quel honte. Comment fait-elle avec cet enfant ?

C’est surement de sa faute et bla bla bla, bla bla bla.

C’est le moment de réagir! Comme je vous l’ai déjà dit, toujours vous mettre au niveau de votre enfant et lui expliquer calmement que vous n’allez pas accepter cela.

Je vous raconte une anecdote :

 Ma fille cadette avait 3 ans quand elle a décidé de se rouler par terre en criant de façon tellement stridente que tout le centre commercial s’est retourné sur nous.

J’avais 28 ans à cette époque et loin d’avoir l’expérience d’aujourd’hui. Je suis devenue tellement rouge que ma fille qui avait remarqué ma gêne,

a décidé d’en rajouter une couche en pleurant, hurlant. Elle restait allongée par terre et en tapait des pieds. Je m’étais juré que jamais mes enfants ne feraient ce genre de chose.

Raté, voilà que je me retrouvais face à cet ange transformé en mini monstre d’halloween.

Que faire ? J’étais en train de renouveler sa garde-robe. On venait de passer une heure à essayer des habits car l’hiver approchait.

Je me suis dirigée vers la vendeuse en lui demandant si elle pouvait récupérer les vêtements que je viendrais prendre demain.

Je lui expliquais que je voulais marquer le coup et que donc pour éviter de tout réessayer, je repasserai avec ma fille le lendemain.

Très gentille et comprenant ma démarche, elle acquiesça et voulut bien me les garder à titre exceptionnelle.

Bref, ma fille était toujours par terre sous le regard effaré des gens qui ne comprenaient pas. Dans ma tête, tout se passait très vite. Je ramassais ma fille d’une main ferme et la mit debout.

Puis, le regard en colère afin de montrer mon désaccord, je lui dis que nous n’achèterions aucun habit et que nous rentrions à la maison; ce que je fis.

L’après-midi fut gâché. Je rentrais à la maison avec mon mini monstre et sa grande sœur. Elle ne s’était pas arrêtée pour autant mais à mesure que nous avancions, elle comprenait qu’il ne s’agissait pas d’une blague

Elle comprit une fois devant la porte de la maison qu’elle allait être punie.

C’est effectivement ce qui se passa. Lorsque le calme était revenu, je lui expliquais pourquoi nous étions rentrés et pourquoi je n’avais pas pris les habits.

Je lui dis aussi que nous retournerions au magasin le lendemain afin d’acheter les habits et qu’au moindre caprice, elle reviendrait à la maison et serait puni.

Je lui dis aussi que si son comportement était bon, alors elle aurait droit de choisir une robe et que si j’estimais qu’on pouvait l’acheter, alors je la prenais.

C’est ce qui se passa. De ce jour, plus jamais ma princesse ne se transforma en monstre lol.

Quelle leçon en tirer !!! Simplement, que j’ai été ferme et que je suis allée au bout de ma démarche.

J’ai aussi tenu ma promesse.

Maintenant, si vous êtes dans ce cas-là, vous devez analyser le moment où tout a basculé. Ne croyez pas que la situation est irréversible.

Un enfant a besoin de cadre. On doit l’aider à exprimer ses sentiments (colère, bonheur, tristesse etc..)

 enfant-roi

Mon enfant règne sur la maison et je ne sais plus quoi faire ?

 

C’est le moment d’inverser la tendance. Comme je vous l’ai déjà dit, il n’est jamais trop tard. La fatigue, les soucis de la vie et tout ce qui fait nos vies peuvent avoir un impact négatif sur nos réactions.

D’abord, je ne saurais trop vous conseiller de prendre soin de vous. Si vous êtes épuisée, vous ne pouvez arriver à un résultat positif. Apprendre à lâcher prise.

Je ne le dirais jamais assez, on ne peut être efficace en étant sans cesse sur le qui-vive.

Ensuite, analysez votre situation en relation avec vos enfants et priorisez vos actions.

Si mon enfant hurle, je dois lui apprendre à parler doucement. Vous pouvez lui dire que vous ne l’écouterez que lorsqu’il arrêtera d’hurler.

Il m’arrive de faire la sourde oreille. D’ailleurs ils n’aiment pas ça. J’utilise aussi le jeu de rôle et ça marche merveilleusement bien.

Ils finissent par vite comprendre que cela ne sert à rien de crier. Par contre, répondez lui lorsqu’il s’adresse à vous de façon calme et encouragez le dès qu’il a compris.

Lorsqu’il se roule par terre, c’est le moment d’avoir une réaction cohérente avec le lieu. On ne peut accepter cela. A vous d’être ingénieuse.

Si c’est au parc, vous devez le relever et quitter le parc en lui expliquant (toujours en se mettant à son niveau) que vous ne pouvez accepter cela.

Les limites sont importantes car l’enfant se sent en sécurité. Il sait qu’il peut compter sur vous.

Ne levez pas la voix. Vous devez apprendre à avoir une voix ferme et basse en tonalité.

Ne croyez pas non plus que votre enfant vous en voudra. Le parc, ce n’est que partie remise. Vous verrez que la prochaine fois, le caprice sera différent et tout à fait acceptable.

J’aimerai que l’on comprenne que je parle ici de grosses crises et non de petits caprices qui, sont à mon sens, nécessaires au développement de l’enfant.

Les petits caprices permettent même de créer une complicité entre les parents et les enfants. Les parents doivent surtout toujours être en accord pour l’équilibre de l’enfant.

Le rôle de papa est important car il est, en général, l’atome fort de la famille.

On peut si papa est absent pour X raisons se faire aider par un ami ou un membre de la famille comme le tonton ou le papi.

Allez les mamans, courage, rien n’est irréversible, il faut y croire.

 

 

 

 

8 Commentaires
  • anissa

    Salut maman pour la petite histoire mon fils ma fait le coup au parc et j ai donc mis fin à notre sortie et nous sommes rentrer à la maison et hop punit je lui es expliquer et depuis il se tient assez bien quand nous sommes dehors à part qu il aime piquer les jeux des autres mais c es un autres débats lol. Sinon mon fils change complètement de comportement quand nous sommes en familles ou avec des amis qu il connait mais il devient pénible je ne le reconnaît plus c est impressionnant je doit dire sache qu avant que mes invités ne viennent à la maison je le prévient je lui en parle à plusieurs reprises je lui dit qui va venir ce qu on va manger bref je lui explique le déroulement de la soirée que rien ne changera de ses habitudes bref ça ne change rien. Bref si tu as des billes à me donner je prend. Merci.

    • Naima

      Coucou Anissa, ah ces petits bouts, ils sont merveilleux!!
      C’est “normal” qu’il te fasse tourner en rond lorsqu’il y a des invités car tu es occupé à ne pas le regarder. Je me rappelle dans mon enfance, c’était un moment de récréation.Profite d’un repas en famille avec qui tu n’es pas obligée de prendre des gants pour le prévenir que s’il dépasse ” les bornes ” ( selon tes critères) alors il sera puni comme d’hab. Je comprends que selon les invités, c’est gênant. C’est une solution.
      L’autre solution et celle que je préfère est de le faire participer aux préparatifs de la soirée. Implique-le. Dis lui que si la soirée est réussie, ce sera grâce à lui.
      Si c’est en semaine et que c’est tard, essaie de le coucher tôt aussi.
      Un enfant a besoin de bouger. Il me semble qu’il est encore tout petit.
      Souvent, aussi, lorsqu’on a trop d’exigence vis à vis de nos enfants, ils nous le font payer aux moments qui sont importants pour nous.
      A toi de voir ce qui te convient le mieux. Essaie de voir si tu es trop rigide ou au contraire trop laxiste. Et aussi, si c’est tard, n’est pas la fatigue qui le pousse à agir comme ça. Voilà ma belle.

  • Duchesse

    Très instructif l’article.

  • anissa

    Coucou maman merci pour tes outils ils M on permise de comprendre que je suis trop rigide et j ai un peu lol lâcher prise et ça fait du bien et j ai fait participer mon ti bout à mettre la table et du coup des qu ils y a des invités il es cool et reste à proximité sans toucher à toute la vaisselle et du coup je dit fièrement à mes amis que c mon fils qui a mis la table du coup tout le monde le félicite et c gagné. Mais bien sûr je lui explique avant que si il n es pas sage c punitions et moi de mon côté je serai un peu plus cool et que je le soliciterai pendant le repas. Tu verrais comme il es fière et quand je le met au lit il es sage. Merci beaucoup tu merite un jolie bouquet de fleurs qui sent bon. Bisous

    • Naima

      Anissa, chaque commentaire que je reçois me donne envie de continuer à écrire des articles. Les enfants adorent participer et se sentir important au sein de leur famille. Cela les valorise et leur donne confiance en eux.

  • Oum Marya

    Salam alaykoum
    Ma chère sœur, c’est mon premier com sur le site et bien sur c’est pour te demander conseil!
    Je suis de ces mamans qui disaient jamais chez moi et me voilà avec un enfant roi, enfin je pense.
    Ma fille aînée avance plutôt pas mal mais la cadette c’est moins évident.
    Elle a beaucoup été malade/hospitalisée pendant les 2 premières années de sa vie. Aujourd’hui ça va beaucoup mieux al hamdullilah.
    Par contre elle est très capricieuse et souvent je ne sais pas comment réagir.
    Par exemple aujourd’hui, après l’atelier pâte a modeler, je lui demande de ranger. Elle refuse en courant dans la maison faire autre chose. Je lui explique (a sa hauteur en lui demandant de me regarder) que si elle ne range pas, je ne rangerais pas pour elle, mais je peux tout mettre à la poubelle, elle ne fera plus de pâte a modeler. Elle est allée chercher un sac poubelle, a mis toute sa pâte a modeler dedans et l’a jeté dans la grande poubelle… Elle a 2 ans et demi. Je ne sais plus comment réagir. Help me please!

    • Naima

      Aleykum assalam,
      Tu as une petite coquine, on dirait. Elle te connait bien. Est ce que tu mets toujours “tes menaces ” à exécution ou pas. A t-elle l’habitude d’obtenir ce qu’elle veut?
      Je risque d’avoir des questions à te poser pour mieux la cerner. Elle a l’air de te provoquer. Du style, “hum tu dis des choses maman mais tu ne les fais pas, ne t’inquiète pas, je vais les faire à ta place lol. Est ce que je me trompe?
      Quelle a été ta réaction lorsqu’elle a jeté la pâte à modeler? L’as tu enlevé de la poubelle ou l’as tu laissée?

Répondre