Super Maman

Les dégâts des mots sur les enfants

Un sujet qui me tient particulièrement à cœur, le pouvoir des mots sur les enfants .

Quand j’étais enfant, un enseignant nous avait parlé de l’importance du mot. Comment les mots pouvaient avoir un effet positif ou négatif sur l’enfant ou même l’adulte.

Cette importance des mots a une répercussion sur l’éducation et la santé morale de nos loulous.

Le sport est un bel exemple.

Lorsque vous assistez au match de foot de votre fils ou au match de handball de votre fille et que vous l’encouragez, très vite, ses forces se décuplent.( je viens de le vivre pour le premier match de mon fils ).

J’ai pris deux exemples basiques mais vous pouvez le transposer à n’importe quelle situation.

On voit le pouvoir des mots à ce moment-là lorsqu’on l’inonde  de : “Allez tu vas y arriver, tu es le ( la ) plus fort(e) etc…

L’exemple parle de lui même. La réaction immédiate de l’enfant permet de comprendre l’influence qu’ont les mots sur son comportement.

Prenons le cas contraire de l’enfant qui fait une bêtise. Un des mots le plus utilisé est le mot  méchant.

Il n’y a rien de pire à mon sens que de dire à un enfant qu’il est méchant.

Il faut absolument comprendre l’impact des mots dans le cerveau de nos enfants.

Un enfant à qui on dit qu’il est méchant, va finir par croire qu’il l’est et va agir en enfant “méchant”.

Si vous réprimandez votre enfant en lui expliquant ce qu’il a fait et en lui demandant d’analyser son erreur alors la donne est différente.

L’erreur est humaine et cela est valable pour nos enfants. Nous ne devons pas dévaloriser notre enfant en lui disant que c’est un idiot parce qu’il a renversé un verre ou cassé le vase.

Il y a bien pire.  Relativisez et demandez lui de faire attention. S’il est maladroit, achetez des verres en plastique.

Lorsqu’un enfant est maladroit ( j’en ai une comme çà ), recherchez des jeux de motricité et de concentration ( çà doit rester ludique).

C’est à vous à vous adapter à l’enfant et non le contraire.

L’enfant en dehors de son propre caractère va devenir ce que vous lui dites qu’il est. ( méchant, gentil, intelligent, agréable, sérieux, menteur etc…)

Vous aurez bien compris la prochaine fois que vous serez tentés de dire à votre enfant un mot dévalorisant ( anodin pour vous) alors vous réfléchirez aux conséquences de vos paroles.

N’oubliez pas qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Et si vous avez déjà abusé du mot “méchant” ( ou d’autres mots désagréables), n’hésitez pas à aller vers votre enfant et à ouvrir la discussion en lui demandant ce qu’il ressent.

Vous pouvez aussi vous excuser en lui expliquant que vous n’aviez pas conscience des conséquences du terme.

Vous verrez un beau sourire se dessiner sur les lèvres de votre enfant et probablement avec le temps, vous aurez  un enfant plus serein.

Une petite histoire qui illustre tout cela :

Le pouvoir des mots

Un orateur parle du pouvoir de la pensée positive et des mots.

Un participant lève la main :
– Ce n’est pas parce que je vais dire bonheur, bonheur, bonheur ! que je vais me sentir mieux, ni parce que je dis malheur, malheur, malheur ! que je me sentirai moins bien : ce ne sont que des mots, les mots sont en eux-mêmes sans pouvoir…

L’orateur :
– Taisez-vous espèce d’idiot, vous êtes incapable de comprendre quoi que ce soit !

Le participant, comme paralysé, change de couleur et s’apprête à faire une répartie cinglante :
– Pour qui vous prenez-vous espèce de…

L’orateur lève la main :
– Je vous prie de m’excuser. Je ne voulais pas vous blesser. Je vous prie d’accepter mes excuses les plus humbles.

Le participant se calme.
L’assemblée murmure, il y a des mouvements dans la salle.

L’orateur :
– Vous avez la réponse à la question que vous vous posiez :
– Quelques mots ont déclenché chez vous une grande colère.
– D’autres mots vous ont calmé.

– Comprenez-vous mieux le pouvoir des mots ?

 

Ni trop ni pas assez et une grande dose d’amour, voilà le secret d’une éducation réussie.

 

Aucun commentaire
Répondre