Super Maman

Pour avancer ensemble.

  • By
  • 13 janvier 2015

Ma ligne de conduite sur le site était de ne pas faire référence directe à ma religion qui comme tout le monde sait est l’Islam. Lorsque j’ai créé ce site, le but était de donner des outils aux mamans qui le désiraient en incluant toutes les mamans et pas seulement les mamans musulmanes.

En ce qui me concerne, donnez mon avis sur des personnes qui ont commis un acte odieux me parait une insulte et pourtant je sais que beaucoup attende cela des musulmans. Je pleure quand je vois une bestiole mourir alors lorsqu’il s’agit d’humains, je ne vous raconte même pas. J’ai été effaré de cet attentat et pourtant au-delà du symbole qu’a voulu lancer Philippe Val, je ne me sens pas Charlie dans la ligne éditoriale du journal. Mais si je devais dire je suis, alors je dirais simplement que je suis l’humanité pour la simple et bonne raison que je suis maman et que nous sommes les premières bâtisseuses de l’avenir. L’amour de l’autre est une chose essentielle dans l’éducation parce qu’un enfant qui n’aime pas l’autre, ne s’aime pas. Il sera un enfant en souffrance. Notre rôle de parents est essentiel. Apprendre à nos enfants à s’aimer.

Le rôle de l’éducation nationale à travers les professeurs va être, aussi, primordial. Et oui, il va falloir évoluer. Il va falloir écouter et comprendre la douleur de chacun. Beaucoup d’enfants ne comprennent pas ce qui se passe. L’ampleur qu’a pris cet événement, les dépasse. Certains se demandent pourquoi cela a été autant médiatisé alors qu’il y a des morts de partout dans le monde et même parfois en bas de nos immeubles. La violence est présente de partout. Il se peut que certains enfants se sentent catalogués par leur enseignant, les élèves et les médias et donc vont polémiquer avec leurs enseignants. D’autres vont dire ce qu’ils pensent le plus sincèrement possible. Difficile pour chacun d’entre eux de se placer. Les caricatures de Charlie hebdo concernant toutes les religions n’ont jamais été à mon goût. Pour autant, devaient-ils être assassinés? Non, cet acte est odieux et  je crois que la meilleure réponse est de faire en sorte que nos enfants développent des talents, apprennent, s’instruisent et ripostent avec la plume aux attaques dont ils se sentent victimes.

Je me rappelle l’époque où j’avais 10 ans et où on se réunissait tous au bac à sable sans distinction de religions, de races. On jouait et on ne se posait pas de questions. J’ai aussi eu la chance de rencontrer des gens qui ont marqué ma vie comme ma prof d’anglais qui me disait de ne laisser personne décider à ma place de qui je voulais être ou mon prof de philo qui me disait de ne jamais laisser une personne réfléchir à ma place. C’est ce que j’ai fait tout au long de ma vie.

J’ai porté le voile parce que la foi était mon moteur et pourtant je l’ai fait dans une période difficile. J’ai suivi le chemin de l’islam car je refusais les interdictions culturelles sur la femme qui existait autour de moi. J’ai découvert à travers l’islam, un apaisement et une conduite qui me pousse à m’améliorer chaque jour. Le premier mot que l’on découvre lorsqu’on apprend l’histoire de l’Islam est “Iqra” qui veut dire “lit”. La lecture, la science, le savoir est la plus belle arme qui existe sur terre. Un débat d’idées peut faire évoluer la réflexion.C’est de cela qu’il s’agit. Apprendre à nos enfants à réfléchir par eux-mêmes, à analyser les événements.

L’école ne nous a pas épargné pour certains d’entre nous, mais pour autant, devons-nous baisser les bras et accepter de pleurer sur notre sort? Non, je refuse cela. L’instruction est un droit, la liberté d’expression aussi.

Nous devons amener les enfants de tout bord à une réflexion et se demander pourquoi il y a une fracture. Je ne dois pas condamner un élève pour ces propos même si ses propos me choquent au plus profond de mon être. L’école a un rôle primordial à jouer et quand je vois le collège de mes filles qui nous fait parvenir un courrier pour réconforter les parents, signé des partenaires catholiques et musulmans alors je me dis qu’on peut y arriver. La discussion a été ouverte et elle a fait du bien. Mes filles ne se sont pas senties stigmatisées mais protégées par le corps enseignant qui refuse tout amalgame.

J’attire l’attention surtout sur les enseignants qui ont un rôle primordial à jouer. Celui d’écouter et de ne pas réprimander mais vraiment de pousser à une réflexion personnelle. . J’aimerai surtout que l’on comprenne que le crime qui a été commis au nom de ma religion ne profite pas à ma religion mais plutôt la desserre. Il est vraiment temps d’aller voir ce qui se passe chez l’autre.

Un jeune homme sur Facebook François Xavier Haquet a écrit :

Les mômes qui ont refusé de participer à la minute de silence sont les mêmes que ceux qui se déscolarisent, ceux qui mettent le bordel à l’école.
Si certains sont d’origine musulmane plutôt que de mettre leur religion (supposée) en question, si on s’interrogeait aussi sur cette ” école de la république ” qui laisse de côté des milliers de gamins.
Les choses sont plus complexes que ce qu’on voudrait nous faire croire…
Arrêtons ces amalgames ça nourrit l’islamophobie même si ça n’a qu’un rapport infime.

Les petits cons sont des petits cons c’est tout l’ayant été moi-même, je sais que c’est transitoire..

Il a aussi écrit :

Et s’ils avaient perdu ?

Et si la tragédie que nous venons de vivre
Etait germe d’espoir de tout ce qui va suivre…
Si plutôt que détruire, plutôt que diviser
Grâce à notre stupeur nous étions rassemblés.

Il y a bien des gens qui voudraient nous scinder
Là dans notre pays faire des communautés.
Y distiller des peurs, ainsi que des rancunes,
Et tous ces extrémistes ont fait cause commune.

Diviser pour régner c’est vieux comme le monde
Pour mieux y arriver leurs armes sont immondes.
On joue sur le racisme on crache sur le sacré
On insuffle la peur, le dégout, le rejet.

Ne soyons pas naïfs mes amis et mes frères,
Si nous les écoutons si nous les laissons faire.
Nous allons nous haïr et nos propres enfants
Transporteront la haine, la peur au fil des ans.

Il en faut de la force il en faut du courage
Pour endiguer ses peurs et pour calmer sa rage
Mais il nous faut du temps et avec de l’amour
Le bien sera gagnant aussi au fil des jours.

Je suis un bisounours, et un illuminé
Et je le revendique, en poète cinglé.
J’ai pu, par quelques mots, vous redonner espoir…
Et bien mes chers amis il n’est jamais trop tard…

 

Je vous laisse maintenant avec ces quelques hadiths ( paroles rapportées du prophète de l’Islam Mohamed que la paix et la bénédiction soit sur lui) :

Ayyûb Ibn Mûsâ a rapporté d’après son père et son grand-père que le Messager de Dieu a dit :

« Jamais un père n’a fait à son enfant meilleur présent qu’une bonne éducation »
[ Rapporté par At-Tirmidhî

D’où l’importance de l’éducation qui malheureusement est trop souvent mise de côté. Il ne faut pas baisser les bras.

‘Abdullah ibn ‘Umar rapporte que le prophète (salallahu ’alayhi wasalam) a dit :

« Chacun de vous est un berger et chacun de vous est responsable de son troupeau. L’imam est un berger et il est responsable de son troupeau. L’homme est un berger dans sa famille et il est responsable de son troupeau. La femme est une bergère dans la maison de son époux et elle est responsable de son troupeau. Le serviteur est un berger qui a charge des biens de son maître et il est responsable de son troupeau. Ainsi, chacun d’entre vous est un berger et chacun est responsable de son troupeau. »

(Bukhari et Muslim).

Ici, il s’agit de la responsabilité de chacun d’entre nous dans nos familles, dans notre travail, dans notre vie de tous les jours. Ayons un comportement responsable.

 Le Prophète (sallallâhu alayhi wa salam) a dit aussi :

« Celui qui appelle un petit enfant en lui promettant quelque chose, puis ne lui donne rien, commet là un mensonge ».

Rapporté par Ahmad et Ibn Hanbal

 Rappelez vous : http://www.maman-modedemploi.fr/super-maman/promettre-et-ne-pas-tenir-cest-mentir

 

D’après Ibn Abbas (qu’Allah les agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit:

«Il n’y a aucun musulman qui a deux filles et se s’occupent bien d’elles sans qu’elles le fassent rentrer dans le paradis »
(Rapporté par Boukhari )

Abou Dawoud rapporte: » A la suite de l’appel à la prière effectué par Bilâl, l’envoyé d’Allah (sas) vint vers nous en portant sur la nuque Oumâma bint al-As et Zaynab. Il se mît debout dans son oratoire et nous nous sommes alignés derrière lui pendant que cette petite fille restait en place  sur son dos. Il fit le takbir et nous fîmes de même. Chaque fois que l’envoyé d’Allah(sas) voulait s’incliner, il la mettait par terre puis il s’inclinait et se prosternait. Ensuite, une fois sa prosternation terminée, il la prenait et la remettait à sa place. » Combien notre Prophète (sas)était affectueux et tendre avec les enfants. Le 2 ème est le suivant: Ahmâd, Abu Dawud et d’autres rapporte de Ibn Abbâs: le Messager d’Allah a dit: quiconque a une fille qu’il ne maltraite pas , n’humilie pas et ne favorise pas son garçon à son détriment, Allah le fera entrer grâce à elle au Paradis. »

J’aime particulièrement ceux là parce que dans les cultures maghrébines et je parle bien de cultures et non de religion, souvent la place de la fille est secondaire alors qu’il suffit de lire ces paroles pour comprendre toute l’importance de la fille dans les familles musulmanes.

 

Ibn Al-Qayyim a dit:

“Quiconque néglige d’enseigner à son enfant ce qui lui est bénéfique, et le laisse grandir sans aucun but, aura fauté à son égard de la plus grave des manières. En effet, c’est à cause des parents et de leur négligence que beaucoup d’enfants tournent mal, car on ne leur a pas enseigner les obligations de la religion et ses actes méritoires. Ainsi, ces parents gâchent la jeunesse de leur enfants et n’en tire pas un bon parti, et ils ne seront d’aucune utilité à leurs parents quand ces derniers auront atteint un âge avancé. C’est ainsi qu’un homme qui désobéissait à son père lui fit endosser la responsabilité de cette désobéissance en lui disant: “O mon père, tu m’as privé de mes droits étant enfant, c’est pourquoi je te prive de tes droits aujourd’hui. Et tu m’as négligé dans ma jeunesse, c’est pourquoi je te néglige malgré ton âge avancé.”

(Citation concernant l’éducation des enfants)

Voilà des paroles qui me touchent particulièrement car elle résume un peu tout ce pourquoi nous nous battons chaque jour. Refusez une éducation ratée. 

 

 

 

Valoriser l’enfant dans sa différence pour que sa différence n’en soit pas une mais qu’elle devienne une richesse pour notre si beau pays.

 

 

http://www.coexister.fr/

https://www.facebook.com/acoexister?ref=stream&fref=nf

Je vous laisse ces liens que j’ai découverts grâce à canal plus hier. Une association qui se bat pour le vivre ensemble, que je découvre avec vous et qui mérite d’être connue.

 

Le sourire est une aumône alors souriez

9 Commentaires
  • Ashou

    Salam copine.
    Excellent article …

    • Naima

      salam copine lol 😉 merciiii.

  • Camelia

    Tout a été dit… Aimons nous avec nos différences, elles représentent notre richesse tu l’as bien expliqué à travers ces mots touchants ❤️

  • Haquet

    Un gros bisou du poète cinglé surtout à tous les petits bouts de choux.
    Dans ma vie j’ai eu le malheur de perdre ma femme à la naissance de mon fils mais j’ai eu le bonheur de l’élever , seul ça a été parfois dur mais une si bonne aventure,
    alors oui le poète cinglé est aussi un peu une maman.
    Une démarche magnifique de Naima à qui j’adresse mes respect et mon amitié.
    François Xavier Haquet

    • Naima

      Merci pour votre soutien. Votre message est touchant. Je suis désolée pour votre épouse et bravo pour votre engagement envers votre enfant. Bienvenue maman, papa et poète cinglé. Une jolie rencontre de mots

  • Samia

    Superbe article !! 🙂

    • Naima

      Merci Samia. 😉

      • ZOUAOUI ABDELKADER

        je ne trouve pas les mots mais ma petite sœur tu assures graves qu Allah te protège et protège les gens de cœur et de bonnes intentions.
        seul l’Amour et la tolérance vis a vis des autres nous permettra d y arriver
        je t aimeuuuuuuu

        • Naima

          Oulala, il est trop beau ton message mon frère. Ça me touche grave mais oui je suis convaincu qu’ensemble, on peut y arriver. Moi aussi je t’aime mon frangin même si on se voit peu, tu es dans mon coeur.<3

Répondre