Super Maman

Quand discuter ne suffit plus

  • By
  • 8 septembre 2014

Il y a un moment où la discussion devient inutile et vaine.

 

Mais pourquoi mon enfant ne m’écoute pas ?

Imaginez  que l’on vous sermonne pendant un quart d’heure (j’exagère un peu enfin cela dépend des parents encore une fois) et que pendant ce temps vous ne devez pas bouger.

Vous devez rester immobile sans parler et écouter ce que la personne en face tente de vous expliquer.

Vous allez vite vous lasser et décrocher. Vous ne serez plus concentré et au fond de vous, n’aurez qu’une envie. Celle que ça finisse vite, très vite.

Les enfants, c’est pareil. Dites-vous tout le temps que ce qui est valable pour vous, l’est pour vos enfants.

Les longs sermons sont contre-productifs à mon sens. Votre enfant a envie que vous alliez à l’essentiel.  Il y a des moments où il faut savoir lâcher du lest.

Bon, j’avoue qu’il y a des situations où le sang chauffe.  Il faut très vite revenir des excès de colère même si parfois, la seule envie qui nous passe à la tête, est d’étriper notre loulou.

Dans un excès de colère, changer de pièces, changer de position. Si vous êtes debout, asseyez-vous. Vous verrez, ça aide énormément.

 

Comment faire pour avoir une discussion “aboutie”

Pour qu’un “sermon ” soit efficace, il faut qu’il y ait une interaction avec votre enfant.

Il est important de lui demander d’analyser son erreur. Cela doit être court et vous devez aller à l’essentiel.

L’interaction est bénéfique car l’enfant va être obligé de réfléchir au pourquoi de son erreur. Il sera obligé de prendre du recul.

Lorsqu’un enfant jette une pierre par la fenêtre, il teste. Si vous lui interdisez, il y a de fortes chances qu’il recommence.

Par contre, si vous lui demandez d’expliquer pourquoi vous pensez que ce n’est pas bien, alors il y a de fortes chances que vous lui fassiez prendre conscience de cela.

Il vous dira qu’il peut faire mal à quelqu’un. Vous pouvez lui demander si ça lui ferait plaisir qu’une pierre lui tombe sur la tête, par exemple.

Soyez patiente. L’éducation demande beaucoup de patience. Les résultats ne sont pas miraculeux.

Ce n’est pas parce que vous avez eu une discussion qu’il aura tout compris.

Il en faut parfois plusieurs.

 

Quel bénéfice en tirer ?

Le fait d’analyser permet à l’enfant de développer ses facultés de réflexion. Il va devoir expliquer et  il va devoir s’exprimer et là c’est le langage qui se développe.

Il va aussi développer un sentiment d’empathie. La possibilité de se mettre à la place de l’autre. Pourquoi est-ce mal ? Si je fais telle ou telle autre chose, que va ressentir l’autre ?

Mais attention, n’oubliez pas que vous êtes l’exemple. Ne faites pas ce que vous ne voulez pas que votre enfant ne fasse. C’est souvent le premier pas vers la désobéissance.

La patience est la clé de la réussite d’une bonne éducation. Un bébé met 9 mois pour sortir du ventre de sa maman. Un enfant met des années à mûrir. L’accompagnement est la meilleure solution.

 

 

Aucun commentaire
Répondre