Super Maman

The love between a mother and daughter is forever

  • By
  • 29 décembre 2016

Elle c’est ma maman. Comme pour chaque enfant, une reine, une perle précieuse.
Ma maman a une maladie respiratoire très grave, elle devra subir une greffe des poumons dès que son souffle sera au plus bas. Il lui reste actuellement 31% de capacité respiratoire, et doit donc porter un tube à oxygène en permanence. Ma maman, c’est une battante une guerrière. Elle a toujours le sourire, quoi qu’il arrive.
Les jours n’ont pas toujours été facile avec elle, voir chaotique à un certain moment de notre vie. J’ai porté le voile jeune, à 14 ans. Cela a été un choc pour elle, qui était dans l’incompréhension totale et n’a su m’exprimer ses peurs, et moi trop jeune, trop sensible, trop rebelle pour pouvoir justifier mon choix. Pendant 1 année nous ne nous sommes presque plus parlé et nous ne vivions plus ensemble. Je me rappel qu’elle avait honte de sortir avec moi et me laissait derrière marcher seule 🙂 . Puis tout a commencé à s’arranger à la naissance de ma fille. J’ai grandis, mûrit, et nous nous sommes ouverte l’une à l’autre et avons apprise à accepter nos différences au fil des années. Jusqu’au jour où ma maman elle même, qui il y a des années, avait honte de mon voile, se met à me défendre dans la rue lorsqu’une personne m’attaque à propos de celui-ci. Alors qu’elle était virulente sur ma religion, au bout de quelques années, elle est venue d’elle-même afin de me comprendre, interroger un imam sur ses craintes. Elle m’a aussi accompagné à quelques conférences sur l’Islam. Elle met des chants musulman à mes enfants sur son téléphone lorsqu’ils viennent et elle chante avec eux 🙂 . Elle se plait à répondre “MAlaykoum Masalam” à mes enfants quand ils lui disent salam alaykoum 🙂 .Petit à petit notre toute petite minuscule différence qu’on voyait comme un énorme point noir nous séparant, est devenu une force, un ciment. Nous avons appris à communiquer avec bienveillance et amour lorsque nous ne sommes pas d’accord.

Je ne fête pas Noël. Mais ma maman qui vit seule avec ma petite soeur à l’habitude de nous faire un repas à cette occasion chaque année entre nous seulement. Elle adore nous préparer avec son peu de souffle restant, son plateau d’huître, ses crevettes, son saumon…. cela lui tient tellement à coeur que je regrette les premières années où je refusais de venir sous prétexte que je ne fête pas Noël, alors qu’elle m’invitait à un repas en famille tout simplement. Cette fête n’est autre pour elle qu’une occasion de passer un moment spécial avec nous. Tout comme nous, lorsque nous fêtons l’Aïd, cela me touche tellement de l’inviter et lui faire profiter de notre fête à travers un repas et un cadeau.

Si il y a un geste de ma mère que je n’oublierai pas, jamais, c’est pour notre fête de l’Aïd dernier. Nous n’avons personne avec qui fêter cette fête avec mon mari, du coup c’est souvent stressant l’approche de celle-ci, ce qui permettait de marquer le coup c’était de sacrifier notre mouton préparer la viande et le repas.
Faute de moyen nous n’avons pas pu le faire cette année là. Comme j’étais triste, mais vraiment, inconsolable de ne pas faire de cette fête une vraie journée de fête à mes enfants. Ma mère comme à chaque Aïd m’appel et me souhaite une bonne fête mais elle a vu que j’étais triste. Elle a essayé de me consoler comme elle pouvait. Mais non… pas trop consolable “on fait avec”. Alors elle a fait quoi ma super maman ? Elle est partie à la boucherie sans rien dire acheter du mouton, et s’est invité chez moi pour qu’on prépare un bon couscous comme je lui fais chaque année. Vraiment j’ai pleuré de ce geste qui était d’une beauté … et j’en ai encore la boule à la gorge en l’écrivant.

Alors cette année j’ai voulu lui faire une surprise aussi, elle pleurait à son tour que pour la première fois à Noël, elle sera loin de nous, à 4h de route pour être hospitalisée pendant 3 semaines et ne pourra donc assurer ce repas. Très bien, si elle ne peut pas nous faire son repas habituel nous allons alors lui faire nous même ! Nous avons alors acheté tout ce qu’elle choisit lors de Noël pour lui préparer un repas surprise à l’hôpital. Et surtout qu’elle ne soit pas seule en cette journée qui compte beaucoup pour elle.
Et comme je suis un bon clown je me suis déguisé, et j’ai bondis dans sa chambre d’hôpital, de quoi dans cette tenue grotesque et incompatible avec moi même lol, bien faire rire ma mère, les infirmières et mes enfants par la même occasion.

Ce message est long, mais en ces temps durs, de divisions, de haine, je veux rendre un hommage d’amour, de paix, pour et à la belle personne qui est ma mère à travers celui-ci….

 

4 Commentaires
  • Rose

    Salam aleykoum, Message magnifique d’amour, de paix et d’intelligence. J’en ai les larmes aux yeux. Moi aussi j’ai une relation très forte avec ma maman malgré nos différences. Qu’Allah protège nos mamans.

    • Naima

      Aleykum assalam, qu’ALLAH vous préserve dans votre relation. Une maman c’est important.

  • Imanou

    Salam aleykoum ma chère Soeur

    Que d émotions j avais déjà lu … mais Ca me touche toujours autant
    Qu Allah vous préserve toi ta maman et ta famille

    • Naima

      Oui, imanou, c’est vraiment une histoire très touchante.Ameeeen ma chérie 🙂

Répondre